COMMUNE D'ABONDANT
COMMUNE D'ABONDANT

13 Juin 2010:  Cérémonie de commémoration des Justes à Abondant

Document paru dans la lettre trimestrielle d'Abondant en Mars 2010

 

LES JUSTES   ( Mise à l'honneur)

 

Le 13 juin 2010, une cérémonie officielle a été organisée à Abondant pour rendre un hommage solennel à des personnes d’Abondant qui ont eu un comportement remarquable pendant la seconde guerre mondiale.En effet, Aimé BRETON, Roger et Thérèse BRETON, Albert et Marguerite MOREAU, René et Geneviève GASTELAIS ont été reconnu par l’Institut Yad VASHEM de Jérusalem, organisme qui perpétue la mémoire individuelle et collective des victimes de la Shoah, comme « Justes parmi les Nations ».

 

Israël reconnaît, honore et salue, au nom du peuple juif, ces personnes qui, malgré les grands risques encourus pour elles-mêmes et pour leurs proches, ont aidé la famille DITTMANN-RINGART pourchassée pendant l’Occupation.Une médaille, sur laquelle figure la devise extraite du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entier », ainsi qu’un diplôme d’honneur en leurs noms seront remis, à leurs familles, par la mission diplomatique israélienne.De plus, leurs noms seront gravés sur le Mur d’Honneur, dans le Jardin des Justes parmi les Nations, à Yad VASHEM, Jérusalem.

 

Ces Justes d’Abondant, considéraient certainement n’avoir rien fait d’autre que leur devoir. Pourtant, leurs actions constituent des exemples magnifiques de courage, de générosité et d’humanité qui doivent servir de phares aux nouvelles générations. C’est pour cela que nous essayerons de mobiliser le maximum de jeunes de notre commune à cette manifestation car le devoir de mémoire est fondamental.

 

De nombreuses personnes sont venues pour célébrer leur nomination au rang de « Justes parmi les Nations », une distinction qui rétablit la vérité quant au rôle joué par ces milliers d’anonymes pour venir en aide au peuple juif, et leur dire que nous sommes fiers de cette belle page de lumière dans la nuit de la Shoah.

 

 

Septembre 2008: Un tournage historique à Abondant

 

Des Japonais filment  l’histoire…

Dimitri et Adrien les comédiens d’un jour 

 

Vêtus  d’un béret, de culottes courtes ,de grosses galoches en cuir et ma foi, assez impressionnés, ils serrent  leur vieux cartable de cuir. Ils ont été choisis pour figurer dans la reconstitution de l’arrivée  de la collection Matsukawa à Abondant. Dimitri  Chatelain  et Adrien Selliez  représentent respectivement Jean Girard et Michel Duval qui étaient enfants à l'époque.  Cyril Lejossec  a suivi tout le tournage avec beaucoup de plaisir ainsi que bien d’autres passants qui se sont joints à l’évènement.

 

Salto Haruhiko interprète le rôle  de Hioko Kosabuso, le propriétaire de la maison au moment de l’évènement. Il est acteur et nous dit être là pour la première fois, mais il avait déjà tourné en Avignon, à  Arles .

Le tournage suscita beaucoup de curiosité dans notre village.  Le film  a été diffusé à la télévision  japonaise début 2009 et l’équipe de tournage nous a adressé un DVD.

Voici l'histoire: 

 

Pendant la dernière guerre mondiale, un riche collectionneur  japonais avait caché des  œuvres d’art dans une maison d’Abondant. L’histoire retrouve vie aujourd’hui grâce à la télévision japonaise.
Un beau matin de Septembre, très froid, quelle surprise pour les Abondantais de voir débarquer une équipe de tournage et son interprète japonaise caméra au poing place de l’Eglise !
Cet évènement relate l’histoire de la collection Masukawa qui compte environ  quatre cents œuvres d’art, des Rodin, Cézanne, Matisse, Gauguin, Van Gogh, Picasso, Monet ,Toulouse-Lautrec et autres.Toutes ces oeuvres avaient été cachées pendant la guerre dans une  maison à Abondant.

 

Kojiro Matsukawa était un riche homme d’affaire qui fit fortune en vendant des  bateaux entre 1915 et 1925 .Grand amateur d’art il a acheté des centaines d’œuvres, sculptures et dessins. Toutes ces œuvres restent au musée Rodin de Paris  jusqu’en 1940.Mais la guerre est là. Kojiro Matsukawa demande à son assistant Hioki Kasabuso de les mettre à l’abri. Ce dernier avait acheté une  maison à Abondant en 1931. C’est donc là qu’il fait venir la collection à bord de trois camions, avec beaucoup de précaution et de discrétion  nous confirme Hiromi Kimura journaliste - interprète. 

 

Des témoins de cette époque vivent toujours à  Abondant dont Jean Girard 82 ans, Michel Duval 77 ans. Ils ont été interwievés  et filmés . Depuis le tournage les mémoires se sont réveillées bien d’autres  se souviennent du Japonais pour l’avoir vu dans les rues et les magasins du village ; entre autre une petite fille à l’époque , Jacqueline André qui allait souvent chez lui, avant les évènements , et passait du temps voire même partager des repas avec la gouvernante de Hioko. Elle n’a pas témoigné pendant le tournage.

 

Hioko Kosabuso reste à  Abondant  jusqu’à la fin de la  guerre .Le Japon  a perdu la guerre.   En 1945  l’Etat Français  réquisitionne la collection qui retourne à Paris. A partir de 1946 la famille réclame  son  héritage. Les négociations s’engagent , entre temps le collectionneur a fait don de l’ensemble de ses  oeuvres à son Pays. C’est donc  entre  états que les négociations se poursuivent. La France met une condition au départ des oeuvres : que toute la collection soit  exposée dans un  musée. En 1959 le gouvernement japonais crée le Musée d’Art Occidental à Tokyo. Ce musée est une réalisation de  l’architecte  français Le Corbusier.

 

Ce film, d’environ  cent vingt minutes, a été diffusé sur  la 4ème chaîne japonaise. Hiroshi Sékiguchi,  comédien  très populaire  au Japon, réalisateur de ce film, présente différentes émissions  culturelles ainsi que des documentaires sur cette  chaine.

 

Contact MAIRIE

20, Grande rue

28410 Abondant

 

Tél : 02.37.48.78.19

Fax : 02.37.48.73.62

Courriel : mairieabondant@

wanadoo.fr

HORAIRES

Mardi, Mercredi et Vendredi

de 9h00 à 12h00 et

de 14h00 à 16h00

Jeudi

de 9h00 à 12h00

Samedi

de 9h00 à 11h30

Flash Infos

  • Rendez-vous: Forum des associations le premier Samedi de Septembre de 10h à 13h
  • Santé : Défibrillateur à la mairie (sur la grille extérieure)
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© COMMUNE D'ABONDANT